Energie/Signe du Scorpion

« Energie du Scorpion »

De fin octobre à fin novembre

Signe d’Eau

  

Présentation et symbolisme du signe du Scorpion

Pictogramme du Scorpion :

Le M comme celui de la Vierge mais finissant par le dard du scorpion, appelle l’énergie du prochain signe (Sagittaire) ; la flèche émerge et pointe vers la Lumière, annonçant la renaissance. Le Scorpion est la clef du cycle vie-mort-vie, du mystère de la mort et de la résurrection que voilent et dévoilent tous les Livres des Morts (tibétain et égyptien). Le Livre des Morts égyptien dont la traduction exacte est « l’Emergence au Jour ou à la Lumière ». C’est le signe d’Osiris qui par l’épreuve de la mort devient le Maître de l’Hadès (signifie le lieu caché) et renaît au Jour sous la figure d’Horus. Râ-Osiris-Horus forment la Trinité Une et Eternelle de la manifestation de la Vie. Le Père-le Fils- le St Esprit (l’esprit devenu saint, l’homme divinisé)

Le Scorpion et le nombre 8 : au sein du processus de désintégration, il y a les graines qui ne meurent pas. Principe de l’histolyse, de la transmutation à l’intérieur de la chrysalide (du grec chrusos = or ou ce qui brille ; c’est le tombeau dans lequel brille la lumière de la résurrection) de la chenille en papillon, de la créature rampant sur terre et qui par le passage de la transmutation dans le cocon, devient l’insecte ailé prenant son envol. La profonde transformation est un renversement de la hiérarchie des valeurs et c’est désormais l’élément spirituel qui est perçu comme seul réel, qui domine et dirige. Le Scorpion triomphant est aussi assimilé à l’aigle et au phœnix renaissant de ses propres cendres

Pour le Scorpion dépouillé de ses enchantements, la vie prend un nouveau sens, il demeure en recul par rapport à sa vie à la fois comme spectateur et acteur, il devient maître de lui-même.  L’être ne sera plus dominé par les forces inconnues des couches profondes de lui-même ; il les reconnaîtra comme ses propres énergies qu’il pourra maintenant du plan transcendant où elle se trouve, apprendre à diriger. Il est alors le mage, l’alchimiste qui vit dans les deux mondes et qui met en lumière les choses cachées (Lame 15 du Tarot).

Symbole du Dragon ailé. Les énergies liées à la matière sont souvent représentées par des dieux chtoniens et souvent représentés sous forme de serpent. Quand la transformation est achevée, le dieu est représenté sous forme humaine avec le serpent à ses côtés (Lame 9).

Quelques mots-clés d’interprétation du Scorpion :

Ténèbres intérieures, plongée dans les enfers intérieurs. Pouvoir et emprise sur autrui, mal de vivre, effondrement, état de crise, destruction et auto-destruction, critique destructive, agressivité, violence. Introspection, énergie régénératrice, métamorphose, volonté, courage, auto-reconstruction dynamique, puissance de travail, perception de l’invisible, analyse perspicace des pulsions du subconscient, compréhension, conjuration de la mort physique, transmutation de l’énergie sexuelle en puissance créatrice.

 Dans la période de l’énergie du Scorpion (fin octobre à fin novembre)

Période d’automne, phase de dépouillement, les feuilles de l’arbre tombent et cela se traduit sur le plan personnel : il va falloir « lâcher les feuilles », libérer des choses dont on n’a plus besoin.

Qu’est-ce que ça veut dire pour moi dans cette période-là ? Qu’est-ce qu’il est important de libérer, de lâcher ?

La plupart du temps on ne se dépouille pas, on saisit, on maintient, on ne lâche pas. Or, passer l’hiver, c’est faire exactement comme les arbres, c’est revenir à l’essentiel, aux racines, à la vie intérieure.  Pour que de nouvelles feuilles poussent, il faut que les feuilles de l’année passée aient laissé la place ! Créer de l’espace et créer de la liberté.

 Apprendre la liberté, le détachement. C’est quand on va lâcher qu’on pourra se rendre libre.

Libre à la renaissance, à la période nouvelle.

Se libérer des excès de bagages, faire le tri, lâcher-prise, se libérer de nos entraves, de nos chaines, de tout ce qui en nous ou à l’extérieur n’est pas nécessaire.

Quels attachements et liens excessifs existent en nous ?

Processus de mutation et de transformation. Garder le meilleur d’une expérience, d’un vécu, d’une relation… et être capable de s’en libérer, de s’en affranchir. Accepter les fins de cycles, accepter de mourir pour renaitre. Donc la « mort » du scorpion n’est qu’un processus de libération !

Comprendre le principe des énergies des signes :

http://www.marie-laetitia-weber.com/astrologie-signes-zodiaque/